Peut-on avoir une indemnisation après un accident de la route ?

Si vous avez été victime d’un accident de la route, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation. Que vous soyez un piéton, un passager, un cycliste ou un conducteur, il est possible que vous soyez indemnisé, à condition que vous réalisiez les bonnes démarches.

Indemnisation du piéton, du passager et du cycliste

Sachez que les dommages corporels que vous avez subis lors d’un accident de la route sont intégralement indemnisés si vous êtes un piéton, un passager ou un cycliste. Toutefois, vous n’aurez droit à aucune indemnisation si vous avez provoqué volontairement vos blessures, ce qui arrive notamment en cas de comportement suicidaire. Aussi, vous ne serez pas indemnisé si vous avez commis une faute inexcusable qui est la cause exclusive de l’accident. Notez tout de même que cette faute ne sera pas retenue au cas où au moment de l’accident, vous soyez âgé de moins de 16 ans ou de plus de 70 ans ou que vous soyez atteint d’une invalidité égale au moins à 80%.

Indemnisation du conducteur de véhicule terrestre

Vous avez subi un accident de la route alors que vous étiez conducteur d’un véhicule terrestre à moteur, comme une voiture personnelle, un camion et un deux-roues à moteur. Dans un tel cas, vous bénéficiez d’une indemnisation pour les dommages corporels. Mais vous ne serez pas indemnisé si vous avez commis une des fautes qui limitent ou excluent votre droit à l’indemnisation. C’est le cas, par exemple, si vous circulez à une vitesse excessive au point de ne pas être à même de faire une manœuvre pouvant empêcher l’accident.

Se faire accompagner par un avocat

Que vous soyez piéton, passager, cycliste ou automobiliste, faites-vous accompagner par un avocat en droit du dommage corporel après un accident de la route. C’est un allié qui vous donnera de précieux conseils afin que la réparation des dommages corporels que vous avez subis se fasse de façon optimale. L’avocat veillera à ce que tous les postes de préjudices soient pris en compte. Il sera à votre écoute et se battra pour que vos droits soient respectés. Votre avocat s’assurera surtout que rien ne soit oublié dans le calcul de votre indemnisation.

Les démarches à entreprendre pour être indemnisé

Vous devez entreprendre un certain nombre de démarches pour être indemnisé. Et la toute première est la déclaration de l’accident de la route. Pour enclencher le processus d’indemnisation, remplissez dans la mesure du possible un constat amiable. Notez qu’un proche peut aussi s’occuper de cette tâche. Il est important que l’assureur de chacun des véhicules impliqués dans l’accident soit informé au plus tard dans les 5 jours ouvrés qui suivent. Cela est possible par téléphone. En faisant votre déclaration, vous devez veiller à indiquer votre nom et le numéro de votre contrat d’assurance. Aussi, il est très important que vous précisiez la date, le lieu et les circonstances de l’accident. Si possible, indiquez les noms et adresses des témoins.

En général, l’assureur du véhicule impliqué dans l’accident vous adresse un premier courrier afin de vous informer de vos droits. Il s’agit principalement de l’obtention gratuite du procès-verbal de gendarmerie ou de police et de l’assistance d’un avocat ou d’un médecin de votre choix. Ce courrier est accompagné d’un questionnaire qui porte sur plusieurs points, dont votre activité professionnelle, la description des dommages corporels et les tiers payeurs appelés à verser des prestations.

Sachez que pour l’évaluation des dommages corporels, une expertise médicale peut être exigée ou un avis sur pièces. Quant à l’indemnisation en elle-même, l’assureur vous adresse une offre dans ce sens. Celle-ci couvre tous les éléments du préjudice corporel et les éventuels préjudices matériels annexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *