Du nouveau dans l’assurance immobilière

L’assurance immobilière ne se cantonne plus à couvrir les dégâts causés à l’immeuble ou la responsabilité civile de l’assuré, mais prend également en charge les risques liés à l’installation électrique et au système de chauffage.

En matière d’assurance immobilière, l’offre est diversifiée. Cela s’explique sans doute par le nombre de compagnies qui augmente à un rythme fulgurant chaque année. Pour se démarquer les unes envers les autres, chacune propose des formules supplémentaires dignes d’une véritable publicité commerciale. Ainsi, face à une telle situation, il est parfois difficile de s’y retrouver. Cela est d’autant plus difficile si l’on n’arrive pas à se décider entre deux à trois établissements. Dans ce cas, la meilleure solution est de se référer aux garanties qu’ils proposent, c’est-à-dire aux modalités de service. Après comparaison, ce serait plus simple d’identifier la compagnie qui offre une nouvelle protection à l’immeuble, et parfois à d’autres biens. Alors, il ne faut pas hésiter à se renseigner sur les nouvelles offres intéressantes.

Les nouvelles formules intéressantes

Si l’on souhaite optimiser son assurance immobilière, il ne faut pas oublier de souscrire à des garanties supplémentaires. Des services qui couvrent les dommages qui surviennent à l’installation électrique et au système de chauffage. En effet, même s’ils ne font pas partie de l’immeuble en question, ils constituent des biens qui y sont attachés. Ainsi, s’ils reçoivent une protection particulière contre les risques d’incendie, de vol, d’inondation, alors, les charges de l’assuré au moment du sinistre seront réduites. En plus, comme on l’a déjà dit, il existe plusieurs compagnies d’assurances qui proposent de telles garanties. C’est par exemple le cas de planet-assurance pack protect-elec, qui prend en charge les éventuels dysfonctionnements de l’installation électrique. À part cela, il offre également des conseils juridiques avant et après la souscription.

Les garanties de base à ne pas oublier

L’assurance immobilière n’est pas une démarche obligatoire pour les propriétaires. Par contre, si l’on est locataire, on est obligé de s’y souscrire. La raison est simple : lorsque l’on vit dans un bâtiment appartenant à quelqu’un, on est le seul responsable des dommages causés à cet immeuble au moment de la location. Dans ce cas-là, on parle de risques locatifs. Mais, dans la majorité des cas, les locataires n’arrivent pas à payer les réparations causées par certains phénomènes, comme le vol, l’incendie, l’inondation, ou les sinistres dus aux catastrophes naturelles. D’où l’intérêt de souscrire à une assurance habitation. On peut donc dire que celle-ci protège l’immeuble contre tous ces risques. Ainsi, en cas d’incident, c’est l’assurance qui sera tenue de réparer les dommages à la place du locataire.

L’intervention supplémentaire de l’assurance

Même si l’assurance immobilière concerne principalement l’immeuble dans son aspect matériel, il faut savoir qu’elle garantit également d’autres risques. C’est le cas, lorsque l’incident a causé des préjudices au tiers. En droit, on parle de la responsabilité civile. Celle-ci suppose que la personne responsable du dommage doit le réparer. Ainsi, si l’inondation due à une fuite d’eau a par exemple touché l’immeuble voisin, alors le locataire sera tenu de prendre en charge tous les dégâts. De ce fait, pour éviter des charges pittoresques liées à l’apparition de cet incident, il est conseillé de souscrire à une assurance immobilière qui garantit une telle responsabilité. De cette manière, les dépenses seront automatiquement alléger, car c’est assurance qui va intervenir pour réparer les préjudices.