Prêt immobilier rapide : opter pour la domiciliation des revenus

Lorsqu’un particulier veut contracter un prêt immobilier, l’organisme prêteur peut exiger la domiciliation de ses revenus dans son établissement en contrepartie de l’accord de crédit. Comment se déroule la domiciliation des revenus ? Cet article donne quelques informations essentielles sur la domiciliation des revenus.

Domicilier ses revenus, ce qu’il faut retenir

La domiciliation des revenus est une démarche qui touche aussi bien les particuliers que les entreprises souhaitant contracter un prêt immobilier rapide. Elle consiste à choisir un établissement bancaire pour y domicilier ses revenus tels que les salaires ou encore les prestations sociales. Lorsqu’un particulier ouvre un compte dans une banque, il a la possibilité d’y verser une partie ou la totalité de ses revenus. Dans ce cas, la banque lui fournit un RIB (Relevé d’Identité Bancaire) à transmettre à son employeur, à ses clients ou à ses fournisseurs. Il s’agit donc d’une étape obligatoire lors de la création d’une activité professionnelle ou d’une entreprise. En effet, la domiciliation des revenus nécessite de choisir une banque. Dans ce cas, il est judicieux d’opter pour la plus avantageuse. Le choix de l’établissement bancaire dans lequel on verse ses revenus ne doit pas être pris à la légère. Avant de choisir, il vaut mieux étudier et comparer les offres et les services de plusieurs banques.

Une durée maximale de 10 ans

Il faut savoir que la domiciliation des revenus a une durée maximum de 10 ans. Une banque ne peut pas demander à son client de domicilier ses revenus au-delà de 10 ans dans son établissement. Lorsque le client ne respecte pas son contrat et son engagement en changeant de banque, il sera privé de son avantage. Par contre, s’il arrive à dépasser le délai prévu par la clause, il acquerra définitivement son avantage. Au bout de 10 ans du contrat de prêt, la banque doit proposer le « sans domiciliation de salaire ». De plus, l’emprunteur a la possibilité de changer de banque tout en conservant ses avantages acquis. En outre, tout comme les modalités d’actualisation des frais de tenue de compte, on doit inscrire en toutes lettres les frais d’ouverture du compte dans la clause de domiciliation. À cela s’ajoutent les frais de la tenue du compte de salaire. Pour estimer ces frais, on peut utiliser une calculette de prêt immo.

Comment faire la domiciliation des revenus ?

La domiciliation des revenus est souvent abordée lors des discussions dans le cadre d’une demande de prêt immobilier. Pour domicilier ses revenus, il suffit d’ouvrir un compte bancaire sur lequel seront transférés de manière automatique tous les revenus. Que ce soit un compte particulier ou professionnel, la démarche sera relativement similaire. Dans les deux cas, on devra présenter et fournir un certain nombre de pièces justificatives. De plus, on doit signer un contrat de domiciliation ou un bail commercial pour la création d’une entreprise. Pour un entrepreneur, par exemple, il doit préparer sa pièce d’identité et la domiciliation commerciale de sa société. Il y a également l’immatriculation de son entreprise auprès du registre du commerce et les statuts de son entreprise. À cela s’ajoute son numéro SIREN et son code APE.